Histoire

En refermant les pages du roman de Kessel sur la vie de Jean Mermoz, Je pensais que  la plume de l’écrivain avait enjolivé la vie du célèbre pilote. Autant d’aventures ne pouvaient tenir que dans un roman…

J’ai cherché à savoir. La passion pour l’aviation a conduit mes recherches. J’ai consulté des archives, rencontré des témoins,  rassemblé de nombreux documents.

C’est la passion pour Mermoz qui a pris le relais, la vérité est encore plus extraordinaire que le roman de Kessel.
Ce blog est l’occasion de vous faire partager la vie de cet aviateur. Il n’est pas uniquement destiné aux passionnés d’aviation mais à tout ceux qui rêve d’aventure et qui aime écouter des histoires.

« Dans le vent des hélices » est le titre évocateur d’un livre écrit par Didier Daurat sur l’histoire des lignes Latécoères et Aéropostale.
Il résume à lui seul la magie du vol. il ne reste plus qu’à fermer les yeux (et à faire preuve d’un peu d’imagination) pour vous retrouver aux commandes d’un Antique Breguet au dessus des routes sahariennes.

Ecoutez cette Histoire sur AVIAPOD

 

Episode 1

L’enfance de Jean Mermoz

A Aubenton, dans l’Aisne, Jules Mermoz, le patron du modeste hôtel-restaurant Le Lion d’or, épouse Gabrielle Gillet. Agé de 29 ans, Jules Mermoz descend d’une famille savoyarde établie dans la région depuis le tout début du siècle. Gabrielle Gillet vient de Paris où son père est chausseur. De dix ans sa cadette, elle épouse Jules sans passion…

Après deux ans de mariage, la venue au monde du petit Jean ne rétablit pas la paix dans le ménage.

Gabrielle quitte le domicile familiale et retourne chez son père à Mainbressy.

A l’été 14 le chant des oiseaux laisse la place au bruit des canons. les armées du Kaiser lancent leur offensive en Belgique et dans le nord de la France. Inquiets de l’avance ennemie, les Gillet quittent Mainbressy avec leur petit-fils. Et c’est à Aurillac que Jean Mermoz se retrouve bientôt, sans sa mère et sous la férule de ses grands-parents.

 

Les deux maisons d’enfance de Jean Mermoz.

En noir et blanc, l’auberge du Lion d’or à Aubenton, maison de naissance du Pilote.

En couleur la maison de ses grands parents à Mainbressy.


by with 1 comment.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *